Boulimie et hyperphagie : les traitements psychologiques les plus efficaces

par | 28 Fév, 2021 | Bien-être, Soutenez un proche

Devant les autres, vous faites bonne figure, mais au fond de vous-même, vous vous sentez tellement seul(e). Vous avez l’impression qu’il n’y a que vous qui endurez cette souffrance. Dans votre bulle, vous pensez ne pas pouvoir être compris(e) ni aidé(e) par quiconque. Peut-être même que la résignation a pris le pas . Vous avez appris à vivre avec les orgies alimentaires : le secret des crises, la culpabilité, la honte, voire le dégoût de vous-même face à votre impuissance à arrêter ça.

Ne perdez pas espoir, vous pouvez surmonter la boulimie, l’hyperphagie et retrouver la paix avec vous-même : des traitements efficaces existent.

Parmi eux, l’accompagnement psychologique est primordial.

La récurrence des difficultés dans votre rapport à la nourriture, ou à votre corps n’est pas de votre faute. Le fait que vous « retombiez dedans « ,  que ce soit une fois par mois ou trois fois par jour, est le symptôme d’un mal-être plus profond.

Mal-être qu’il s’agit de comprendre et sur lequel vous pouvez agir pour enfin reprendre le contrôle.

 

Alors, quels sont les traitements les plus efficaces pour se sortir de la boulimie ou de l’hyperphagie boulimique ?

En la matière, la Haute Autorité de Santé (HAS) a publié en juin 2019 ses recommandations officielles (1). Les psychothérapies ayant fait l’objet d’études scientifiques sont principalement :

  • les thérapies cognitivo-comportementales (TCC) ;
  • les thérapies comportementales dialectiques ;
  • les thérapies interpersonnelles ;
  • les psychothérapies psychodynamiques ou d’inspiration analytique ;
  • les thérapies familiales.

Nous allons voir en quoi consistent ces thérapies, leurs objectifs et leur efficacité dans le traitement de la boulimie et de l’hyperphagie boulimique.

Définition

Les thérapies cognitivo-comportementales adaptées aux troubles alimentaires ont été fondées en 2008 par l’équipe du Pr Christopher Fairburn de l’Université d’Oxford. En anglais, ces thérapies très spécifiques  se nomment « Cognitive Behaviour Therapy-Enhanced (CBT-E) ». Il s’agit du  principal traitement fondé sur des données probantes pour les adultes souffrant d’un trouble alimentaire. Il s’agit d’un traitement individuel qui se concentre sur les perturbations caractéristiques des habitudes alimentaires et des attitudes vis-à-vis de la silhouette et du poids.

Par exemple

  • Beaucoup de personnes aux prises avec une boulimie accordent une importance capitale à leur poids et à la minceur de leur ligne. Ce qui les amène à adopter un comportement de contrôle de l’alimentation et de la silhouette ainsi que l’anxiété permanente de ne pas craquer sur la nourriture.
  • Une personne aux prises avec une hyperphagie peut penser « j’ai eu une  journée stressante, je mérite une consolation par une douceur». Ce qui peut provoquer une crise d’hyperphagie.

Votre guide offert :

Comment vous libérer des crises
de boulimie & d’hyperphagie ?

4 méthodes simples validées scientifiquement

 Les TCC des troubles alimentaires sont des thérapies brèves (entre 20 et 40 semaines). Elles sont focalisées sur le présent et l’avenir. La progression se base sur des objectifs concrets à atteindre grâce à la modification de l’état d’esprit et des actions à mettre en oeuvre quotidiennement.

Objectifs

  • traiter les symptômes (par exemple, les crises de boulimie) ;
  • apaiser son rapport à la nourriture en reprenant le contrôle sur son alimentation ;
  • améliorer la relation à soi-même (par exemple, l’estime de soi et l’image de soi) et les relations aux autres ;
  • savoir gérer ses émotions ;
  • intervenir sur les facteurs qui maintiennent le trouble (par exemple, les restrictions alimentaires ou la gestion des situations stressantes) ;
  • prévenir la rechute en apprenant à gérer les moments difficiles de la vie.

Résultats

La Haute Autorité de Santé confirme les résultats des recherches scientifiques : les TCC adaptées aux troubles alimentaires (CBT-E) sont les meilleurs traitements psychologiques pour soigner la boulimie et l’hyperphagie boulimique chez les adultes (1) (2).
Ces thérapies sont donc recommandées en priorité pour soigner la boulimie et l’hyperphagie. Malheureusement, dans le monde francophone, nous ne sommes que très peu de professionnels à pratiquer ces thérapies cognitives et comportementales adaptées aux troubles alimentaires telles qu’enseignées à l’université d’Oxford.

Il existe des TCC de groupes pour traiter les troubles alimentaires. Elles sont efficaces, mais pas autant que l’approche individuelle.

Votre guide offert :

Comment aider votre proche
souffrant de troubles alimentaires ?

5 astuces simples

Les thérapies comportementales dialectiques

Définition

Les thérapies comportementales dialectiques découlent des thérapies comportementales et cognitives. Fondées en 1993 par Marsha M. Linehan de l’Université de Washington, elles considèrent que les troubles de l’alimentation découlent principalement d’une difficulté à gérer les émotions.

Par exemple :
Les crises de suralimentation peuvent être un moyen d’apaiser des émotions désagréables, mais aussi agréables.

Objectifs

  • apprendre à mieux gérer les émotions douloureuses et à tolérer les états de détresse émotionnelle ;
  • enseigner des techniques de pleine conscience afin de focaliser son attention sur l’ici et maintenant (par exemple, l’alimentation consciente) ;
  • améliorer les relations sociales : apprendre à communiquer, à s’affirmer et diminuer les conflits.

Résultats

L’efficacité des thérapies comportementales dialectiques a été scientifiquement prouvée chez les patients qui, en plus d’une boulimie ou d’une hyperphagie,  ont un trouble de la personnalité que l’on appelle la personnalité borderline.

Définition de la personnalité borderline :
Le trouble de personnalité borderline affecte la façon dont la personne se perçoit et dont elle perçoit les autres. Ce trouble induit aussi des difficultés à gérer ses émotions et son comportement ainsi qu’un mode de relation sociale instable.

En l’absence de personnalité borderline, le bénéfice des thérapies dialectiques n’est pas confirmé, mais ces thérapies ne sont pas contre-indiquées à condition de bénéficier en parallèle d’un suivi par une équipe médicale.

Les thérapies interpersonnelles

Définition

Les thérapies interpersonnelles sont des thérapies brèves fondées sur l’idée que les symptômes de la boulimie et de l’hyperphagie découlent de difficultés relationnelles. Ce traitement, conçu en 1969 par Gerald L. Klerman de l’Université de Yale, est centré sur le présent, mais tient aussi compte de la manière dont les relations sociales passées affectent les relations actuelles.

Exemple :

Beaucoup de personnes souffrant de troubles alimentaires ont vécu des stress sociaux (difficultés relationnelles avec des proches ou quolibets sur leur physique).

Objectifs

  • comprendre comment les évènements de vie impactent l’intensité du trouble alimentaire d’une personne ;
  • diminuer l’anxiété générée par les relations sociales ;
  • amener une personne à trouver comment résoudre ses difficultés relationnelles.

Résultats

Les thérapies interpersonnelles sont moins documentées que les thérapies cognitives et comportementales. Il semblerait que sur le long terme, elles soient aussi efficaces. Cependant, les thérapies cognitives et comportementales apportent des bénéfices plus rapides.

Les thérapies psychanalytiques

Définition

Les thérapies psychanalytiques découlent de la psychanalyse, fondée par Sigmund Freud au début du XXe siècle. La psychanalyse considère que les expériences de l’enfance, mêmes très précoces peuvent expliquer la survenue d’un trouble psychologique.

Objectif

Il s’agit de rechercher dans le passé les causes profondes d’un trouble : faire revenir au niveau conscient les conflits et traumatismes enfouis dans l’inconscient.

Résultats

D’après la Haute Autorité de Santé, le bénéfice des méthodes psychanalytiques n’est pas clairement établi pour le traitement de la boulimie et de l’hyperphagie. Cependant, il n’y a pas de contre-indication à ce qu’une personne qui souhaite en bénéficier s’y engage.

Pour tirer bénéfice de cette approche, la HAS recommande de l’entreprendre :

  • après un apaisement des symptômes boulimiques, notamment suite à une prise en charge cognitivo-comportementale ;
  • parallèlement à un suivi par une équipe multidisciplinaire ;
  • avec un psychanalyste formé aux spécificités des troubles des conduites alimentaires.

Les thérapies familiales

Les thérapies familiales sont surtout destinées aux adolescents et aux jeunes adultes.

Pour les jeunes, l’implication de la famille dans les soins dans le cadre d’une thérapie familiale est recommandée.
L’approche développée par l’équipe de Christopher Dare de l’hôpital Maudsley à Londres en 1987 est celle qui a fait l’objet des recherches scientifiques les plus importantes.

Les thérapies familiales comptent parmi les méthodes psychothérapeutiques les plus efficaces pour traiter les troubles alimentaires.

Tout comme chez l’adulte, le jeune qui souffre de boulimie et d’hyperphagie doit parallèlement bénéficier d’un accompagnement individuel par une équipe pluridisciplinaire. Outre le professionnel en psychologie, il est conseillé que cette équipe soit composée d’un médecin généraliste et d’un professionnel de la nutrition.

Une technique non recommandée : la stimulation magnétique transcrânienne répétitive

La stimulation magnétique transcrânienne répétitive (rTMS) n’est pas recommandée par la HAS.
“Les techniques de stimulation magnétique transcrânienne répétitive (rTMS) et autres techniques de neuromodulation non invasives ne sont pas recommandées dans les troubles alimentaires hors protocole de recherche.” 

En conclusion

Les traitements psychologiques les plus efficaces pour soigner la boulimie et l’hyperphagie sont donc les TCC adaptées aux troubles alimentaires (CBT-E). Pour les adolescents, c’est la thérapie familiale qui s’avère être la plus efficace.

Quelle que soit l’approche de votre choix :

  • Optez pour un psychothérapeute formé aux spécificités des troubles alimentaires ;
  • Les TCA touchent à la fois le corps et l’esprit. Comme je l’indiquais plus haut, préférez donc un suivi par plusieurs professionnels de santé : un médecin généraliste, un professionnel de la santé mentale et un professionnel de la nutrition. Ce suivi, que l’on qualifie de multidisciplinaire augmentera vos chances de vous en sortir ;
  • Vérifiez la validité des techniques qui vous sont proposées pour vous soigner. Pour cela, basez-vous sur les recommandations des institutions de santé officielles, telles que :
  • => la Haute Autorité de Santé (HAS) (1) ;
  • => the National Institute for Health and Care Excellence (Nice) (2).

Il est néanmoins possible que des techniques non validées sur le plan scientifique soient efficaces pour vous. Dans cette hypothèse, parlez-en avec votre médecin traitant pour vous assurer qu’il n’y a pas de contre-indication à votre situation. Si les feux sont au vert, profitez de méthodes qui vous font du bien.

Enfin, en décidant de travailler sur votre mental, par le biais d’une psychothérapie :

  • vous comprendrez pourquoi vous en êtes arrivé à lutter quotidiennement contre vous-même ;
  • vous verrez que vous pouvez agir concrètement pour vous libérer de cette tyrannie ;
  • vous pourrez vous redécouvrir et vivre en paix avec vous-même.

 

Au terme de cet article, faites-nous part de votre expérience.

Vous êtes-vous déjà engagé dans certaines des psychothérapies mentionnées ? Postez vos commentaires ci-dessous pour nous dire ce que cela a donné.

Si vous souhaitez aider un maximum de personnes à se sortir des troubles alimentaires, partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Sources

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la lettre d’information et recevez les ressources

qui vous aideront à devenir votre meilleur coach !  

12 Commentaires

  1. Marie-Jeanne

    Bonsoir, merci pour votre article. MJ

    Réponse
  2. Yvonne

    Je suis boulimique et je viens de commencer une psychanalyse. Du coup je n’ai pas encore de résultat. Est-ce qu’on peut faire plusieurs thérapies en même temps? Par exemple dans votre article, vous parlez de la thérapie dialectique. Est-ce qu’on peut la faire pour compléter la psychanalyse ?

    Merci.

    Réponse
    • Florence Khor

      Bonjour Yvonne,

      Bravo, se lancer dans une psychothérapie est une belle aventure vers la connaissance de soi-même.
      Du point de vue de l’accompagnement psychologique pur, le mieux est de se concentrer pleinement sur une seule thérapie afin d’en tirer les bénéfices. La thérapie dialectique aide à mieux gérer de émotions. Si c’est votre intention, en parallèle de votre psychanalyse vous pourriez pratiquer des méthodes éprouvées telles que la relaxation, la méditation de pleine conscience, le sport aide aussi à diminuer les tensions.

      N’hésitez pas à en parler avec votre psychanalyste.

      En situation de boulimie, en plus de ce travail sur le mental, il est recommandé d’être aussi suivi par un médecin généraliste: ces troubles alimentaires peuvent mettre en danger l’intégrité physique. Un professionnel de la nutrition aiderait aussi à mettre en place un rééquilibrage alimentaire.

      Pour en savoir plus sur les conséquences de la boulimie, consultez la page suivante de SerenAlim:

      https://www.seren-alim.com/boulimie/

      À bientôt

      Réponse
      • Leiticia David

        Le plupart des gens ne veulent pas etre suivie pour de la Boulimie ,
        Cest dommage 😕😕😕

        Réponse
      • Yvonne

        Merci beaucoup de votre retour.J’ai partagé votre article.
        À bientôt
        Yvonne

        Réponse
  3. Bernard V.

    Merci pour ces informations, notamment pour les thérapies comportementales CBT-E pour la boulimie que je ne connaissais pas.

    Réponse
    • Florence Khor

      Bonjour Bernard,
      Ravie que vous ayez apprécié ces informations.

      Réponse
  4. Olivier

    Bonjour, Votre blog est intérressant. Quelles seraient vos conseils pour choisir sa psychothérapie? Merci d’avance.

    Réponse
    • Florence Khor

      Bonjour Olivier,

      Avoir un objectif clair avant de vous lancer dans une psychothérapie peut vous aider à choisir la thérapie qui vous convient le mieux.

      Demandez-vous ce que vous souhaitez améliorer dans votre vie et comment vous souhaitez le faire.

      Vous souhaitez connaître les causes profondes de vos difficultés et vous libérer par la parole ?
      Les thérapie psychanalytiques pourraient vous convenir.

      Vous souhaitez vous investir activement pour diminuer vos crises ?
      Les thérapies cognitives et comportementales seront adaptées.
      Vous souhaitez améliorer vos relations a votre entourage en améliorant vos compétences en communication?
      Les thérapies interpersonnelles et les thérapies familiales vous conviendraient.

      Quelle que soit la technique choisie, c’est en réglant un axe qui vous fait souffrir que d’autres sphères de votre existence s’amélioreront.

      A bientôt.

      Réponse
      • Leiticia David

        Moi j’aimerai me lancer dans une Psychoterapie , mais je n’ose pas parler de mon passé,
        Comment faire ?

        Réponse
  5. Olivier

    Bonjour,
    Merci de vos conseils précis et de m’avoir consacré votre temps !
    Je vais désormais essayer de les mettre en application et vous tiens au courant des suites.
    Bonne journée
    Olivier

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qui suis-je ?

Je suis Florence Khor, coach en sérénité alimentaire et en image de soi, psychologue spécialiste du traitement des compulsions alimentaires.

J’ai fondé SerenAlim pour aider celles et ceux qui veulent se libérer des compulsions alimentaires et reprendre le contrôle de leur vie. Pour vous aider à atteindre ces objectifs, je vous invite à télécharger gratuitement votre guide ci-dessous.

Votre guide offert :

Comment vous libérer des crises
de boulimie & d’hyperphagie ?

4 méthodes simples validées scientifiquement

Votre guide offert :

Comment aider votre proche souffrant de troubles alimentaires ?

5 astuces simples

error: Le contenu de ce site est protégé par le droit d\'auteur

Votre inscription a bien été prise en compte. Vous devriez recevoir votre guide dans 15 minutes. Si vous ne le voyez pas, regardez dans votre dossier indésirable et l'onglet promotions ou publicité, notamment sur Gmail.

Votre inscription a bien été prise en compte. Vous devriez recevoir votre guide dans 15 minutes. Si vous ne le voyez pas, regardez dans votre dossier indésirable et l'onglet promotions ou publicité, notamment sur Gmail.